LES DIFFÉRENTES CLASSES DE PANNEAUX DE SIGNALISATION

Les panneaux de signalisation permanente et temporaire existent en 3 classes différentes. Ces classes caractérisent le pouvoir de rétro-réflexion du panneau et donc sa capacité à renvoyer la lumière vers les automobilistes afin de les avertir d'un danger. Plus la classe d'un panneau est élevée, plus le panneau renverra de lumière et plus il sera visible de loin de jour comme de nuit. En effet, les panneaux et panonceaux de signalisation doivent garder le même aspect de nuit comme de jour.

Lisez notre article pour connaître les différentes classes d'un panneau routier.

UTILISATION DES FILMS RÉTRORÉFLECHISSANTS DE CLASSE 1, CLASSE 2 OU CLASSE 3

Le principe de rétro-réflexion s'appuie sur une technologie dite "à microbilles" ou une technologie dite "à microprismes", c'est à dire la quantité de lumière renvoyée par le panneau grâce à la luminosité des phares des usagers.

  • Les films microprismatiques sont utilisés pour les panneaux de police de classes 1, 2 et 3 ainsi que pour les panneaux temporaires de classe 2. Sa durabilité est de 10 ans.
  • Les films microbilles conviennent uniquement aux panneaux temporaires de classe 1. Le panneau reste intact durant 7 ans.

Tous les panneaux de signalisation routière doivent obligatoirement être au minimum de classe 1.

Les panneaux de signalisation routière sont obligatoirement homologués. La revêtement rétro-réfléchissant doit être apposé sur tout le panneau excepté sur le pied et le dos. L'homologation des panneaux a été mise en place en 1978. C'est ce qu'on appelle la certification NF.

Retrouvez tous les panneaux homologués sur prozon.com

REVÊTEMENT RÉTRO-RÉFLÉCHISSANT DE CLASSE 1 :

Cette classe de revêtement correspond au niveau de service minimal sur les réseaux en rase campagne et en agglomération.

Le revêtement de la classe 1 est interdit pour les panneaux et panonceaux de la signalisation permanente mentionnés ci-après.

Les panneaux classe 1 sont souvent disposés sur les voies privées.

Elle s'applique aux axes où le niveau de service est le plus faible.

A propos de la visibilité, la classe 1 possède la visibilité qui est la plus faible (jusqu'à 100 mètres maximum). Les panneaux de type 1 sont interdits dans les situations citées pour les panneaux de classe 2 et 3, ci-après.

REVÊTEMENT RÉTRO-RÉFLÉCHISSANT DE CLASSE 2 :

Le procédé de fabrication des panneaux de classe 2 a un quotient de rétro-réflexion supérieur à la classe 1, ce qui permet un repérage bien plus puissant et d'intensifier la distance de lisibilité.

En rase campagne, le revêtement de classe 2 est utilisé pour tous les panneaux et panonceaux implantés à plus de 2 mètres de hauteur. Le revêtement de classe 2 est aussi utilisé pour tous les panneaux et panonceaux implantés sur autoroutes et sur routes à grande circulation, quelle que soit leur hauteur.

En agglomération, il est utilisé pour les panneaux de type AB ainsi que pour tous les panneaux implantés dans les sections où la vitesse est relevée à 70 km/h.

Il est possible d'utiliser des revêtements de classe 2 en lieu et place de revêtements de classe 1.

La durée de vie minimale des films rétro-réfléchissants de classe 2 est de 10 ans. Concernant le niveau de visibilité (jusqu'à 250 mètres maximum), la classe 2 est située entre la classe 1 et la classe 3.

Il ne faut jamais avoir dans son champ de vision un panneau de classe 1 et de classe 2. Tous les panneaux de signalisation doivent avoir une un film rétro-réfléchissant identique.

REVÊTEMENT RÉTRO-RÉFLÉCHISSANT DE CLASSE 3 :

Ce revêtement peut être utilisé pour tous les panneaux installés à plus de 2 mètres de hauteur.

L'application de cette classe se fait en zone urbaine pour les panneaux de typer AB, mais aussi pour les panneaux placés sur une route où la vitesse est limitée à plus de 70 km/h.

La rétro-réflexion générée par cette classe est plus élevée que pour les classes 1 et 2.

De ce fait, les panneaux classe 3 garantissent un niveau de visibilité plus élevé et bien plus durable dans le temps (à savoir 12 ans minimum).

Au sujet de la visibilité, la classe 3 possède la plus importante (jusqu'à 500 mètres maximum).

Classe Niveau de visibilité des films Valeur minimale de rétro-réflexion Durée de vie minimale
1 jusqu'à 100 mètres 50 cd/lux/m² 7 ans
2 jusqu'à 250 mètres 180 cd/lux/m² 10 ans
3 jusqu'à 500 mètres 425 cd/lux/m² 12 ans


Tableau récapitulatif des performances des classes

LES CLASSES DE PANNEAUX EN FONCTION DES ROUTES

Sur une route à deux voies, l'un des routes les plus répandues en France, il est impératif que le premier panneau de danger appartienne à la classe 2 au minimum ou dans le cas contraire, qu'il soit équipé de feux de balisage afin qu'il soit visible de nuit.

Sur les routes à chaussées séparées, le premier panneau doit être de classé 2 et en plus, équipé de 3 feux de balisage.

RÈGLES ET CONFORMITÉ des classes

Les panonceaux installés en dessous des panneaux nécessitent également d'être rétro-réfléchissants et doivent appliquer les films de mêmes classes que les panneaux auxquels ils sont raccordés. 

Concernant les panneaux routiers temporaires, ces derniers sont disponibles en classe 1, classe 2 et classe 3. Attention, le premier panneau routier temporaire dans chaque sens de circulation d'une zone de chantier ou de travaux doit être de classe 2 minimum.

Retrouvez nos différents types de panneaux temporaires ici.

S'il était reconnu que lors d'un accident, la signalisation est mal installée, confuse, non conforme ou mal lisible, alors la responsabilité pénale des membres de la collectivité locale du lieu de l'accident pourrait être engagée et des poursuites judiciaires pourraient entre initiées en tant que mise en danger délibérée d'autrui.

Revêtement rétro-réfléchissant de classe 1 Revêtement rétro-réfléchissant de classe 2

Revêtement rétro-réfléchissant de classe 3

Classe 3

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Facebook Linkedin Prozon Twitter Prozon Youtube Prozon