Dalles podotactile sur le quai d'un métro

Bande d’éveil à la vigilance : définition, objectif et norme

Une bande d’éveil à la vigilance est un revêtement podotactile à appliquer au sol qui permet de signaler aux personnes malvoyantes et aveugles (PMA) un danger ou un obstacle

Ce dispositif podoctatile est composé de plusieurs plots disposés les uns à côté des autres en quinconce. Les plots sont légèrement bombés et reconnaissables au toucher par le pied ou par la canne d’une personne atteinte d’une déficience visuelle.

Il existe plusieurs dispositifs permettant de réaliser une bande d’éveil à la vigilance également appelée bande podotactile :

Plusieurs lois, arrêtés et normes encadrent l’utilisation, l’implantation et les caractéristiques des dispositifs podotactiles.

  • La Loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, impose une obligation d’accessibilité pour tous sans discrimination au cadre bâti, à la voirie, à l’espace public et aux systèmes de transport à partir du 1er janvier 2015.
  • L’arrêté du 20 avril 2017 relatif à l’accessibilité aux personnes handicapées des ERP neufs.
  • L’arrêté du 8 décembre 2014 relatif à l'accessibilité aux personnes handicapées des établissements recevant du public (ERP) et installations ouvertes au public (IOP) existants.
  • La norme NF P98-351 relative aux dispositifs destinés à éveiller la vigilance des personnes aveugles ou malvoyantes tout au long de la chaîne de déplacement. 

Optez pour des dispositifs podotactiles normés

Les bandes d’éveil à la vigilance font partie des dispositifs qui rendent les lieux publics accessibles aux personnes atteintes d’un handicap et plus particulièrement aux personnes malvoyantes et aveugles en les informant de la présence d’une zone dangereuse et en leur permettant ainsi d’être autonomes. À cet égard et dans un souci d’uniformisation, les dispositifs podotactiles que vous utilisez doivent être conformes à la norme NF P98-351

Cette norme définit les caractéristiques générales des bandes podotactiles et garantit le respect de plusieurs exigences techniques (stabilité aux variations de températures, résistance à la glissance et à l’indentation, classement feu pour une implantation intérieure).

Installez des bandes podotactiles aux endroits prescrits

La pose d’une bande podotactile est obligatoire et uniquement autorisée dans les cas suivants.

Implantation en haut d’une volée d’escalier

Installation d'une BEV pour une suite d'escaliers

Lorsque l’escalier est composé d’au moins 3 marches, vous devez poser à 50 cm (+ ou - 20 mm) de l’escalier et sur toute sa largeur une bande d’éveil à la vigilance. Dans les espaces réduits, lorsque les 50 cm ne peuvent pas être respectés, cette distance appelée pas de freinage peut être raccourcie à un giron (profondeur de la marche). 

Cette bande doit être posée parallèlement à l’escalier et de couleur contrastée par rapport à celui-ci. 

Attention, il faut uniquement installer une bande d’éveil à la vigilance en haut d’une volée d’escaliers. Il n’y en a jamais en bas d'une volée d'escaliers

Si l’escalier est composé d’une seule marche, la BEV n'est pas obligatoire. La loi vous autorise à marquer sa présence grâce à un contraste visuel, à un nez de marche et une contremarche

La mise en oeuvre sur les quais de transport en commun

Implantation d'une BEV devant les quais de transports en commun

Il est également nécessaire d’implanter une bande podotactile en bordure de quais d’accès aux transports collectifs guidés, maritimes ou fluviaux à l’exception les quais équipés d’une système de protection physique ou si la hauteur de quai par rapport au sol est inférieur à 26 cm. L’installation doit être faite en continu sur tout le quai.

Implantation sur la voirie

Implantation d'une BEV devant un passage piétons  

Il est aussi indispensable de poser une BEV en bordure de trottoir sur le cheminement des piétons lorsqu’il est possible de traverser la chaussée (avec ou sans matérialisation du passage piéton) ou des voies ferrées. 

Celle-ci doit être posée parallèlement à la chaussée sur toute la longueur du passage. Dans le cas d'un trottoir avec un abaissement localisé (trottoir bateau), la bande podotactile doit s’étendre le long du marquage tant que la bordure du trottoir est inférieure à 5 cm de haut.

Implantation sur un îlot-refuge

L’installation d’une surface podotactile est aussi obligatoire sur un îlot-refuge, celle-ci diffère en fonction de la largeur de l’îlot. Il existe 4 situations différentes.

Si l'îlot-refuge possède une largeur supérieure à 270 cm, assurez-vous d’installer 2 bandes d’éveil à la vigilance à 50 cm des deux zones de danger qu'elles annoncent et à maintenir une distance supérieure à 50 cm entre les 2 bandes.

Si l’îlot-refuge a une largeur comprise entre 230 et 270 cm, veuillez installer 2 bandes d’éveil de largeur réduite à 50 cm des deux zones à signaler et respecter une distance entre les 2 bandes comprise entre 50 et 90 cm.

Si l’îlot-refuge a une largeur comprise entre 180 et 230 cm, installez 2 bandes d’éveil à la vigilance de largeur réduite à 50 cm des deux zones à signaler et recouvrez la distance entre les 2 bandes podotactiles si elle est inférieure à 50 cm.

Si l’îlot-refuge possède une largeur comprise entre 150 et 180 cm, installez 2 bandes d’éveil à la vigilance de largeur réduite à une distance comprise entre 33 et 50 cm des deux zones à signaler.

Autres cas d’implantation

Une BEV doit aussi être posée en amont et en aval d’un tapis roulant et d’un escalier mécanique et en haut des pentes de plus de 6%.

Posez correctement vos bandes podotactiles

Quel que soit le lieu d’implantation de votre surface podotactile, celle-ci doit être installée à 50 cm de l’obstacle ou du danger à signaler (voie routière, ferrée, 1ère marche de l’escalier…), parallèlement à la chaussée, au quai ou à l’escalier.

Il faut également respecter la largeur réglementaire de la bande d’éveil qui est de 58,75 cm (+ ou - 5 mm). Dans certains cas, cette largeur peut être réduite à 40 cm (+ ou - 5 mm). C'est notamment le cas des bandes sur les quais de transport en commun, les îlots refuge d’une largeur inférieure à 270 cm, les passages piétons dont le trottoir attenant est inférieur ou égale à 190 cm et les volées d’escalier dans les ERP et IOP.

Enfin, il faut sélectionner la couleur du dispositif en fonction de la couleur du support afin de créer un contraste visuel. Un contraste de couleur de 70% minimum avec le sol doit être respecté.

Si vous choisissez de créer des bandes d’éveil à l’aide de clous ou de plots podotactiles, il faudra disposer les plots en quinconce en respectant un entraxe de 75 mm entre chaque plot. Pour cela, utilisez des gabarits, un gabarit de perçage pour les clous podotactiles ou un gabarit de pose pour les plots podotactiles.

Enfin, la tête du plot podotactile doit impérativement reposer sur toute la surface et être correctement posée pour des raisons de sécurité.

Si vous souhaitez créer une bande podotactile constituée de clous, apprenez en plus grâce à notre fiche sur la pose des clous podotactiles.

Pour plus d’informations et afin de vous conformer à la réglementation en vigueur, veuillez vous référer à la norme NF P98-351.

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Facebook Prozon Linkedin Prozon Twitter Prozon Youtube Prozon