ATTENTION, ceci est un article récapitulatif des réglementations les plus importantes. Pour un conseil de marquage gratuit et personnalisé, appelez-nous au 04 84 89 43 43.

LE MARQUAGE ROUTIER : définition

C'est l'article 8 de l'Arrêté du 24 novembre 1967, modifié par l’Arrêté du 31 décembre 2012 qui définit le marquage routier en France.

Tou d'abord, toutes les marques sur chaussées sont blanches, à l’exception :

  • Des lignes qui indiquent l’interdiction d’arrêt ou de stationnement et des lignes zigzag indiquant l’emplacement d’arrêts d’autobus qui sont jaunes.
  • Des marques temporaires (chantier) qui sont jaunes.
  • Des lignes délimitant le stationnement dans les zones réglementées "zones bleues", et qui peuvent être bleues.
  • Des marques en damier rouge et blanc matérialisant le début des voies de détresse.

Marquage de lignes longitudinales : représentent les axes de voies, délimitent les voies de circulation dans un sens ou dans l’autre, marquent les bandes de rives bordant la route sur ses deux côtés, peuvent être continues ou discontinues.

Plusieurs types de lignes existent comme la T1, la T'1, la T2, la T3, la T'3 et la T4. Ci dessous, un schéma des distances à connaître pour tracer ces lignes.

 Marquage de linges longitudinales selon l'arrêté du 24 novembre 1967

Marquage des lignes transversales : représentent les limites où les conducteurs doivent marquer un temps d’arrêt et céder le passage aux intersections telles que définies à l’article R. 415-6 du code de la route. Elles sont d’une largeur de 0,50 m et peuvent être continues (bandes STOP ou passages piétons) ou discontinues (bandes cédez le passage).

Exemples de marquage au sol

Quelques autres exemples de marquages au sol : emplacements de véhicules PMR (avec logos handicapé fauteuil roulant situés en bordure du bas de place), de voiture électriques (avec logo de voiture électrique situé en bas de place), marques relatives aux aménagements de modération de vitesse (triangles répétés sur la voie de circulation), flèches de rabattement (légèrement incurvées), flèches directionnelles (simples, doubles ou triples, dont la pointe indique la direction à prendre à proximité des intersections), dents de requins (sur plateau ou dos d’âne, triangles pointes dans le sens de la circulation, montantes sur le dénivelé). 

Marquage au sol emplacements de véhicules PMR Marquage au sol passage piéton Flèche de marquage au sol
Ralentisseur routier

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Facebook Prozon Linkedin Prozon Twitter Prozon Youtube Prozon