Pourquoi une telle mesure ?

L'autorisation du franchissement du feu rouge par les cyclistes a pour objectif de faciliter leur circulation en évitant des arrêts pénalisants (perte de temps, redémarrage difficile...).

Cette autorisation doit remplir pleinement les exigences de sécurité de la circulation pour tous les usagers de la chaussée.

Le vélo est un moyen de transport individuel qui présente des caractéristiques particulières qui rendent plausible cette mesure.

La position avancée du cycliste en carrefour, possible grâce au petit gabarit d'un vélo, et sa vitesse d'approche modérée lui permettent de bénéficier d'une meilleure visibilité que les automobilistes.

La mise en place de cette mesure n'est pas obligatoire même si le carrefour s'y prête.

Descriptif des nouveaux signaux

La signalisation adéquate pour cette mesure est composée de panonceaux (à placer sous un panneau de signalisation) et de feux jaunes représentant un vélo qui clignote.

Les panonceaux :

L'utilisation de panonceaux permet de traiter la majorité des cas.

Les panonceaux sont de type M12. Ils sont toujours associés à un signal lumineux de circulation tricolore. Ils constituent une signalisation distincte, au sens de l'article R.415-15 du Code de la route, destinée exclusivement aux cyclistes. Lorsque le signal lumineux impose l'arrêt, un panonceau de type M12 autorise les cyclistes à franchir la ligne d'arrêt du feu pour emprunter la direction indiquée par la flèche en respectant la priorité accordée aux autres usagers.

On distingue 7 différents types de panonceaux M12 :

Les 7 panonceaux M12

Les feux :

Le cédez-le-passage sur un feu peut être utilisé dans les mêmes conditions que les panonceaux. 

Il est essentiellement destiné aux carrefours dans lesquels une phase de feu n'est pas compatible avec l'autorisation de franchissement du feu rouge par les cyclistes.

Les signaux lumineux doivent être exclusivement associés à un signal tricolore de type R11 ou R13bv lorsque la circulation des cyclistes est autorisée sur la voie réservée aux bus.

Les signaux lumineux sont implantés juste à côté d'un feu tricolore, sur le même support. Les signaux sont soit accolés au feu vert, soit juste en dessous.

Découvrez notre panneau A17 qui annonce les feux tricolores

La réglementation :

Le décret n°2010-1390 du 12 novembre 2010, apporte diverses mesures de sécurité routière. Ce décret introduit dans le code de la route des dispositions relatives à la traversée des chaussées par les piétons, encadre la circulation de certains usagers sur les trottoirs et facilite la mise en place par les collectivités locales du « tourne-à-droite » aux feux tricolores pour les cyclistes.

L'article R. 415-15 est remplacé par les dispositions suivantes :

Aux intersections, l'autorité investie du pouvoir de police peut décider de :

  1. Mettre en place sur les voies équipées de feux de signalisation une signalisation distincte destinée à une ou plusieurs catégories de véhicules ou indiquant une ou plusieurs directions ou remplissant ces deux fonctions de manière concomitante ;
  2. Mettre en place sur les voies équipées de feux de signalisation communs à toutes les catégories d'usagers deux lignes d'arrêt distinctes, l'une pour les cycles et cyclomoteurs, l'autre pour les autres catégories de véhicules ;
  3. Réserver une voie que les conducteurs de cycles et de cyclomoteurs sont tenus d'emprunter pour contourner l'intersection par la droite.

L'Arrêté du 12 janvier 2012 modifie l'arrêté du 24 novembre 1967 relatif à la signalisation des routes et des autoroutes et à la création d'une signalisation visant à autoriser un mouvement directionnel pour les cyclistes dans les carrefours à feux.
Cet arrêté concerne les panonceaux et les feux. La prise d'un arrêté est obligatoire pour chaque carrefour, puisque ce n'est pas une règle officielle notifiée dans le code de la route.

Où doit circuler le cycliste ?

Les pistes cyclables sont obligatoires seulement si elles sont indiquées avec un panneau rond B22a. Dans le cas ou, le panneau utilisé est le C113, les vélos n'ont aucune obligation.

Les cyclistes ont la plupart du temps accès à une zone "SAS cyclable" située près des feux tricolores afin qu'ils se placent devant les autres usagers.

Sinon, les cyclistes se déplacent sur la route en se positionnant à droite de la chaussée. Sauf en cas d'obstacle, ils peuvent rouler au milieu de la route. Les vélos ont le droit de chevaucher une ligne blanche, à condition de doubler avec 1 mètre de sécurité en agglomération et 1,5 mètres hors agglomération.

Dernière option : la circulation sur les trottoirs. Cependant, ils doivent être à côté du vélo et non pas dessus. Cependant, les zones piétonnes autorisent les cyclistes en mouvement, à conditions qu'ils roulent doucement et accordent la priorité aux piétons. 
Les panneaux autorisant la circulation sont :

Mouvements autorisés pour le cycliste

Malgré le fait que les mouvements autorisés par la réglementation ont fait l'objet d'expérimentations préalables, chaque situation est différente et doit nécessiter une réflexion approfondie avant l'installation du panonceau ou du feu.

Exemple de situation à priori sans problème :

  • Entrée sur une piste cyclable
  • Entrée dans une aire piétonne
  • Entrée dans une zone de rencontre
  • Entrée sur une bande cyclable
  • Entrée sur voie de bus ouverte aux vélos
  • Entrée sur une contre-allée
  • Mouvement direct sur carrefour en T
  • Mouvement direct sur double sens cyclable (DSC)

Exemples de situation délicates :

  • Tourner sans visibilité
  • Tourner sur une voie étroite 
  • Tourner sur une voie avec rétrécissement ponctuel en sortie de carrefour
  • Présence d'un fort taux de poids-lourds

A savoir : Le cycliste doit céder le passage aux piétons qui traversent la chaussée même s'il a l'autorisation de passer au feu rouge. Il doit également céder le passage aux automobilistes de la voie rencontrée qui ont le feu vert.

Critères de mise en oeuvre

Dans la pratique de cette mesure, l'organisation de la circulation peut convenir à beaucoup de carrefours. 

La mise en oeuvre nécessite toujours une analyse au préalable afin de vérifier le bon fonctionnement et la sécurité notamment.

Cependant, plusieurs critères doivent être pris en considération avant d'installer la signalisation adéquate :

  • La nature des voies concernées : zone de rencontre, aire piétonne...

  • Le type de circulation : nature, importance, trafic rapide et dense, présence fréquente de poids lourds ou de piétons.

  • Visibilité réciproque entre les usagers de la chaussée 

  • Lisibilité du carrefour 

  • Existence d'aménagement cyclables

  • Configuration géométrique du carrefour : susceptible de générer des trajectoires pas compatible avec le passage des cyclistes.

Evaluation de l'expérimentation

Au départ, les expérimentations par les feux se sont déroulées dans les villes de Strasbourg, Nantes et Bordeaux. 

L'évaluation du dispositif a permis de constater les résultats suivants :

  • Pas d'incidence sur le respect du feu pour les autres carrefours
  • Pratiques des cyclistes mieux contrôlées
  • Absence d'accident relié à cette mesure
  • Les cyclistes ne coupent plus les trottoir et restent sur la chaussée 

                                            

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Facebook Prozon Linkedin Prozon Twitter Prozon Youtube Prozon