Le coussin berlinois est une surélévation implantée sur la chaussée.
Il ne s’étend pas sur toute la largeur de la chaussée et permet aux véhicules de transports en commun et aux camions de le franchir en diminuant l’effet de surélévation.
En revanche, les véhicules de plus petit gabarit ne peuvent éviter la surélévation du coussin.
Les vélos et motos peuvent continuer leur route sans dévier de leur position sur la droite de la chaussée sans le franchir.

Le domaine d’implantation des coussins berlinois est limité aux agglomérations, aux zones dont la vitesse est limitée à 30km/h, aux voiries internes des aires de repos, routières ou autoroutières, des voies de lotissements hors agglomération et aux aires de stationnements.
Afin d’éviter une arrivée trop rapide des véhicules sur la zone de ralentissement du coussin berlinois, il convient d’en aménager la pré signalisation à une distance située entre 50 et 10 mètres du coussin berlinois .

Lorsque la chaussée est bidirectionnelle, il est indispensable de tracer une bande d’axe, à équidistance des bandes de rives ou des côtés de la voie, divisant la chaussée en deux parties égales jusqu’à environ dix mètres avant et après les coussins berlinois. Les coussins berlinois doivent être implantés de part et d’autre, à équidistance et parfaitement parallèles à cette bande axiale.

Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux !

Facebook Prozon Linkedin Prozon Twitter Prozon Youtube Prozon